Archive pour la catégorie ‘Presse’

PostHeaderIcon Dr Alpha Boubacar Sy rappelle à l’ordre les médecins non-inscrits

Le président de l’Ordre national des médecins du Sénégal, Dr Alpha Boubacar Sy, a souligné l’obligation pour les médecins de nationalité sénégalaise de s’inscrire sur le tableau de l’ordre pour garantir la légalité de cette profession médicale.

‘’Pour s’inscrire sur le plan légal au tableau de l’Ordre national des médecins du Sénégal, il faut un diplôme de doctorat en médecine, être inscrit à l’ordre et être de nationalité sénégalaise’’, a-t-il soutenu, dimanche à Dakar.

Dr Sy s’exprimait lors d’une assemblée générale d’information de la section B des médecins privés du Sénégal qui regroupent 300 médecins, sur le thème : ‘’Sécurisation de l’exercice de la médecine privée au Sénégal’’.

Quelque 800 médecins sont inscrits au tableau de l’ordre sur environ 1500 professionnels sénégalais, a-t-il relevé, estimant que cela découle du fait que ‘’les médecins ne sont pas toujours informés de cette nécessité qui conduit à une certaine anarchie de la profession’’.

‘’L’inscription à l’ordre est une question de sécurité car la non-inscription des médecins à l’ordre expose à l’exercice illégale de la profession’’, a ajouté Dr Khalifa Cissé, président de la section B.

Il a relevé l’importance aussi de la cotisation annuelle du médecin déjà inscrit pour exercer légalement.

‘’Si ces médecins n’honorent pas leur cotisations annuelles qui est une obligation réglementaire du fonctionnement de l’ordre, ils s’exposent à une faute disciplinaire. Donc, l’ordre a la possibilité de les mettre en demeure et de les déférer en formation disciplinaire et même de les radier’’, a-t-il précisé.

L’assemblée a invité les médecins à adhérer aux mécanismes de prévoyance sociale qui va permettre à leurs familles de disposer d’une protection sociale.

‘’Beaucoup de médecins ne bénéficient pas encore de sécurité sociale’’, a souligné précisé le président de la section B.

‘’La responsabilité de l’Etat, donc du ministère de la Santé, est de veiller à ce que l’allocation des services de santé soit faite par des praticiens habilités à le faire et de faire jouer ses prérogatives’’, a-t-il rappelé.

Dr Cissé a assuré que ‘’l’ordre, pour sa part, va s’employer à travailler avec les correspondants dans les régions pour porter le plaidoyer et jouer le rôle d’alerte’’.

Par ailleurs, Dr Alpha Boubacar Sy a invité les autorités étatiques à leur faciliter l’obtention d’un siège, soutenant que l’ordre qu’il dirige est une association reconnue d’utilité publique et il faut aussi tenir compte du statut des médecins du Sénégal.

L’Ordre national des médecins du Sénégal regroupe la section B et la section A (médecins fonctionnaires). Ces deux sections forment le Conseil national.

Lire la suite de cette entrée »